MOLIERE – Le médecin malgré lui – Poche

200.00 د.ج

Biographie de l’auteur

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est né en 1622 à Paris. Fils d’un père tapissier, il perd sa mère à l’âge de dix ans. Après avoir suivi des études dans un collège jésuite, il se destine un temps à une carrière d’avocat, mais sa rencontre avec Tiberio Fiorelli, dit Scaramouche, et avec Madeleine Béjart, le détourne de ses projets. Ils décident de monter une troupe de comédiens, L’Illustre-Théâtre, qui s’inspire de la tradition italienne de la commedia dell’arte. Ensemble, ils connaissent des succès divers en province et dans les salles parisiennes.
Molière a apporté au théâtre un regard incisif sur le monde, né de son observation minutieuse des caractères et de leurs travers. À la fois auteur et acteur, on lui doit nombre de pièces comiques, notamment : Les Précieuses ridicules (1659), Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), L’École des femmes (1662), Dom Juan (1665) ou encore Les Fourberies de Scapin (1671).
Déjà malade et épuisé, il meurt peu après la dernière représentation du Malade imaginaire en 1673.

Un mot de l’auteur

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est né en 1622 à Paris. Fils d’un père tapissier, il perd sa mère à l’âge de dix ans. Après avoir suivi des études dans un collège jésuite, il se destine un temps à une carrière d’avocat, mais sa rencontre avec Tiberio Fiorelli, dit Scaramouche, et avec Madeleine Béjart, le détourne de ses projets. Ils décident de monter une troupe de comédiens,  » L’Illustre-Théâtre « , qui s’inspire de la tradition italienne de la commedia dell’arte. Ensemble, ils connaissent des succès divers en province et dans les salles parisiennes. Molière a apporté au théâtre un regard incisif sur le monde, qu’il doit à son observation minutieuse des caractères et de leurs travers. À la fois auteur et acteur, on lui doit nombre de pièces comiques, notamment : Les Précieuses ridicules (1659), Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), L’École des femmes (1662), Dom Juan (1665) ou encore Les Fourberies de Scapin (1671).
Il meurt sur scène lors d’une dernière représentation du Malade imaginaire en 1673.


Rupture de stock

Ajouter à ma liste de souhaits
Ajouter à ma liste de souhaits
Partager sur :

Description

Parce que le public de 1666 ne comprend pas Le Misanthrope, Molière doit lui adjoindre une comédie – un chef-d’œuvre de plus.

Le sujet du Médecin malgré lui vient d’un conte du lointain Moyen Âge. Une femme se venge de son ivrogne de mari en prétendant qu’il est médecin.

Ce mauvais mari contraint de guérir une fausse muette, c’est Sganarelle. Un paysan rusé, un peu instruit et beau parleur, effronté comme pas un. Sa lâcheté, sa paresse, sa paillardise : on lui pardonne tout. Il est si pittoresque et si drôle !

Informations complémentaires

Date de parution

23 juin 2005

Nb. de pages

96

Dimensions

10,9 x 0,5 x 17,8 cm

Poids

0,075 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MOLIERE – Le médecin malgré lui – Poche”